Guy Le Perse

Esclave II – Sculpture en bronze – Nu masculin

Guy Le Perse

Esclave enchaîné

Date : XXIème siècle

Dimensions : H : 26,50 cm ; L : 20,8 cm ; P : 17,40 cm

Lieu de production : Lille

Matériau : Bronze patiné

Conditions & disponibilité: Œuvre originale produite en 8 exemplaires numérotés plus 4 épreuves d’artiste. Un certificat d’authenticité signé de l’artiste est fourni à l’acquéreur – exemplaire restant disponible.

Description

de l'oeuvre

Statue en bronze représentant un esclave enchaîné

Cette statue en bronze représente un homme nu, agenouillé dans la glaise, les mains attachées dans le dos. Replié sur lui-même ou voulant se révolter et se lever le sujet manifeste toute la souffrance qui le traverse.
Le sculpteur Guy Le Perse au travers de sa série Esclaves nous livre à la fois les victimes et leurs bourreaux, les otages et leurs geôliers.

Asservis par un tyran sans arme ni joug, sans forme ni consistance, sans matérialité ni existence, les esclaves se débattent contre les entraves invisibles de leurs propres tourments.
Parvenus au point de déséquilibre, ils ont cependant la possibilité de se relever et de se libérer. La tension de leurs muscles, la torsion de leurs membres et la faiblesse de leurs liens en témoignent.
Mais ont-ils la volonté de passer de l’autre côté des certitudes et des servitudes ? De ne plus penser que leur souffrance est conforme à leur destinée pour envisager que leur destinée se conforme peut-être à leur souffrance ?
Sont-ils seulement conscients du bourreau intérieur qui les damne de leur vivant ?

Bronze Art: L'Esclave II par Guy Le Perse. Sculpture d'un homme enchaîné.
Statue en bronze - Esclave II

"Vil esclave toujours sous le joug du péché, Au démon qu'il redoute il demeure attaché," - Boileau, Épît. XI.

Guy le Perse : portrait de l'artiste Guy le Perse en train de modeler une sculpture

Roubaix (France) 1953

Le sculpteur Guy Le Perse a été formé au sein de l’École nationale supérieure des arts et Industries textiles de Roubaix et de l’École des beaux-arts de Douai. Guy Le Perse eut comme maîtres le sculpteur Armand DEBEVE, dont il fut le modèle pour certaines de ses œuvres, et le peintre et graveur Auguste-Jean GAUDIN. De ses maîtres, il tire une très grande exigence personnelle dans la maîtrise du geste et dans la réalisation de ses œuvres.
Artiste complet et expert, maîtrisant aussi bien la gravure au burin que la peinture, il travailla de nombreuses années pour différents clients prestigieux. Tout en pratiquant la sculpture comme une philosophie personnelle et secrète, Guy Le Perse enseigna au sein d’écoles d’art appliqué et d’écoles des beaux-arts du nord de la France.
Peu avant l’an 2000, il décida de se consacrer essentiellement à la sculpture. Il a produit une œuvre figurative puissante et profonde s’inscrivant dans la grande tradition de la statuaire française, l’une des plus riches et belles au monde.
Par son travail, Guy Le Perse perpétue l’excellence de la sculpture française que des artistes illustres, comme Jean-Baptiste Carpeaux ou Auguste Rodin, ont porté au sommet, sa juste place.

Puisant dans les fondements et mystères de l’âme humaine que les grands mythes et textes fondateurs nous explicitent, Guy Le Perse y a enfanté une œuvre intemporelle d’une très grande beauté, alliant force et délicatesse.
Farouchement indépendant durant toute sa vie professionnelle, il l’est également avec son temps. Les sculptures de Guy Le Perse ne suivent pas de mode ou de courant, elles sont de toute éternité. Sans concession avec l’époque, les œuvres de Guy Le Perse sont à même de parler du tragique de l’humain à l’homme d’hier comme à celui qui dans mille ans les contemplera.
Perfectionniste et exigeant Guy Le Perse réalise lui-même, hors coulage du bronze, la totalité du processus de fabrication de ses bronzes. Maitrisant avec une même exigence le modelage d’après modèle, la ciselure que la réalisation de la patine, Guy Le Perse accompagne ses œuvres jusque dans leurs moindres détails.

L'oeuvre

dans son contexte

Tiré de la série Esclaves du Sculpteur Guy Le Perse, la sculpture en bronze que nous présentons ici n’est pas sans rappeler la série éponyme que Michel-Ange élabora vers 1510 puis 1530 pour différents projets d’un tombeau destiné au pape Jules II. Ces œuvres du grand Michel-Ange sont supposées avoir été réalisées pour représenter les Arts affligés par la mort du pape. Restées à l’état d’ébauche à l’instar de l’esquisse de l’Esclave IV que nous présentons aussi, ces sculptures en marbres sont actuellement conservées au Louvre et à la Galleria dell’Accademia à Florence. Michel-Ange fût très certainement inspiré par le fascinant torse du belvédère, actuellement conservé dans la salle des muses du musée pio climentino au Vatican. Egalement décelable dans les Ignudi de Michel-Ange, cette sculpture exerça une influence considérable sur nombre d’artistes comme Rodin et son célèbre penseur.

Le penseur - plâtre (1880) - Auguste Rodin - The MET
Le penseur - plâtre (1880) - Auguste Rodin - The MET

Chez Guy Le Perse il n’est pas ici question de souffrances ou de soumissions imposées par une force extérieure. Non, il ne s’agît ici que d’afflictions intérieures et de tourments personnels que l’homme s’impose à lui-même.
A la fois bourreau et geôliers d’eux-mêmes, les Esclaves de Guy Le Perse se débattent avec leurs propres contraintes. Ils manifestent extérieurement, par leurs corps tourmentés, toute la tension et la soumission qu’un homme peut s’imposer à lui-même.

œuvre en rapport : Esclave III

Sculpture en bronze : L'Esclave II de Guy Le Perse. Homme captif.
guy le perse

sources

Exposition – Guy Le Perse – Paris, Hôtel George V – 01/06/2003 – 30/06/2003

Exposition – Guy Le Perse – Lambersart, Le Colysée  – 11/11/2005 – 08/01/2006

Exposition – Art-Up ! – Lille, Grand Palais  – 28/02/2019 – 03/03/2019

Œuvres et influences

 

 

nous contacter

commande - demande de renseignement